Hanashimashou : pour communiquer rapidement

Hanashimashou, cours de japonais oral à Abbeville ou à distance

Je sais que la langue japonaise est par nature impressionnante pour nous autres occidentaux, et pourtant avec le recul, je peux dire à quel point elle est en fait accessible ! C’est pourquoi je me suis inspirée des travaux du Dr Pimsleur et des méthodes de Rosetta Stone entre autres pour développer Hanashimashou (= « parlons » en japonais), une méthode exclusive en France qui vous permettra d’entamer la conversation dès la première séance !

Permettez-moi de vous parler de mon parcours pour commencer. ^_^

Se lancer en japonais : un challenge en France?

Quand j’ai commencé le japonais, vers 2000 je pense, j’ai essayé différentes méthodes, surtout des logiciels puisqu’à l’époque il y avait peu d’offres en ligne. Très vite, je me suis rendue compte qu’apprendre en autodidacte avait rapidement ses limites.

Je me suis alors inscrite à un cours à distance et j’ai consolidé ma maîtrise des hiraganas et katakanas en découvrant la grammaire et le vocabulaire de manière plus structurée. Mieux !
Mais après 2 ans, malgré une bonne compréhension des bases grammaticales nippones, je n’étais toujours pas capables de me présenter ! J’ai donc arrêté cette méthode car je trouvais bien gentil de pouvoir dire que je lisais le journal ou que je ne regardais pas la télé, mais je ne me sentais pas capable d’entamer une conversation qui permettrait d’en arriver à ces sujets…

L’approche américaine plus communicative, même en autodidacte

J’ai heureusement eu la chance de partir aux Etats-Unis dans la continuité de mes études d’anglais. L’université où j’enseignais avait aussi un beau programme de langue japonaise et j’ai vite constaté que les étudiants parvenaient après quelques semaines à en dire plus que moi. Comme j’étais professeur, je ne pouvais pas intégrer les mêmes cours mais il y avait d’autres cours, plus informels, avec un enseignant japonais.

Je n’avais pas vraiment retravaillé mon japonais depuis 2-3 ans, donc j’ai préféré reprendre le cours des débutants. Du coup, j’étais très à l’aise avec la grammaire et le vocabulaire, mais pour la première fois, on me proposait des mises en situations ancrées dans la vraie vie : saluer, parler du temps, de la famille… Je pouvais enfin tenir une conversation, même basique !

Au bout de quelques mois, je me suis même lancée à discuter un peu en japonais avec une hôtesse de l’air. =)

Bien sûr, une fois de retour en France, je ne pouvais pas en rester là. J’ai donc poursuivi en autodidacte mais en utilisant uniquement des méthodes américaines et j’ai pu continué ma progression tant avec des manuels, que des méthodes audio, des logiciels et des applications.

Le modèle américain transposé en France

Un jour, on m’a demandé si je pouvais faire une initiation au japonais dans le cadre associatif. Cela a peu à peu évolué en cours à proprement parler. Puisque j’avais moi-même fait l’expérience des méthodes francophones sans être franchement convaincue, j’ai choisi de transposer ce que j’avais vu aux Etats-Unis. C’étaient les prémices d’Hanashimashou. ^_^

J’ai depuis adapté plus de cours pour le public français et les résultats des élèves sont tout à fait à la hauteur de mes espérances et des leurs !
Comme cela prend beaucoup de temps, je propose pour le moment uniquement des cours pour les débutants, mais l’idée est d’étoffer mon offre avec le temps.

Tout est question d’objectifs !

Loin de moi l’idée de cracher sur les méthodes françaises avec lesquelles j’ai commencé ! Les solides bases grammaticales qu’elles m’ont apportées sont un plus pour une étude approfondie de la langue nippone.
Toutefois la plupart de mes élèves ne cherchent pas à faire une faculté de japonais et souhaite juste se débrouiller pour visiter le pays à des fins touristiques voire professionnelles. Dans ce cadre, la maîtrise de l’oral reste essentielle et je me souviens que ma première année d’étude à distance était à 85-90% axée sur l’écrit. Et vu le système d’écriture en question, il y de quoi démotiver quelqu’un qui souhaite juste pouvoir réserver un hôtel ou prendre un taxi !

En quoi consiste Hanashimashou ?

Cours de japonais à Abbeville ou à distance : Hanashimashou, méthode de japonais oralHanashimashou est une méthode de japonais pour débutants à 90% orale. Son objectif est clair : parler, parler, parler !

Les séances en cours particulier durent 45 mn et se déroulent globalement ainsi :

  • 5 minutes d’écoute de dialogue avec quelques questions de compréhension
  • 25-30 minutes d’entraînement à la production orale via une « gymnastique cérébrale » qui optimise la mémorisation ; cette phase est sans prise de notes, on ne travaille qu’à l’oral.
  • 5-10 minutes de reprise des structures et du vocabulaire à l’écrit (en alphabet romain, nommé romaji en japonais) et de découverte des systèmes d’écriture
  • 5-10 minutes d’exercices d’entraînement et/ou de préparation du travail personnel

Les séances en groupe se déroulent sur un modèle similaires mais sont plus longues (1h à 1h30 selon la taille du groupe) afin de laisser à chacun un réel temps de parole et d’entraînement.
Notez que les groupes chez 3 Stories ne dépassent pas 8 élèves pour des conditions d’apprentissage optimales.

Il y a 3 modules de 30 séances chacun ; à la fin de chaque module, une évaluation permet d’évaluer vos progrès et de cibler les axes de révision et d’amélioration.

Puis-je utiliser mon CPF pour cette formation ?

Oui, à condition de passer un test LILATE à la fin de votre formation. Aucune obligation de résultat et cela vous permet de savoir où vous en êtes. =)

Et après ?

Si à l’issue du programme vous souhaitez approfondir vos connaissances et notamment améliorer l’écrit et vos connaissances grammaticales, le programme Yookoso (en cours de développement) est fait pour vous.